“Ma vie est en danger, viens me sauver”, les dernières paroles prononcées par Jovenel Moïse

haitinewstv.com

“Ma vie est en danger, viens me sauver”, les dernières paroles prononcées par Jovenel Moïse

“Ils tirent près de la maison”, les mots prononcés par Jovenel Moïse quelques minutes avant son assassinat dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021. Selon le quotidien américain « Miami Herald », citant un officier de police, Jovenel Moïse aurait tenté de joindre au téléphone un responsable de la police nationale au moment de son assassinat, pour lui demander du renfort.

« Il était aux environs de 1 heure 34 minutes quand les tirs ont commencé », selon le quotidien, citant une voisine du président Moïse qui était obligée de se cacher sous son lit.

Rappelons que le chef de l’État a été touché de 12 projectiles au moins et à vraisemblablement été torturé par ses assassins. Plusieurs parties de son cadavre sont cabossées, pouvait-on constater sur les photos du défunt.

Plus d'articles

Jovenel Moïse installe le Conseil National d’Assistance Légale

Dans le but de lutter contre la détention préventive prolongée, l’Administration Moïse-Joseph a procédé à l’installation du Conseil National d’Assistance

Une bonne nouvelle, le carburant est enfin arrivé sur le

200.000 barils de diesel et 45.000 barils de Kérosène sont arrivés à Port-au-Prince, ce mardi 27 juillet 2021, a-t-on appris.

Assassinat de Jovenel Moïse: “au moins 40 agents de l’USGPN

Le directeur exécutif du Réseau National de Droits Humains (RNDDH) a fait des révélations choquantes sur les ondes de Magik9,

Assassinat Jovenel Moïse : une perquisition menée au domicile d’un

Le FBI (Federal Bureau of Investigation) a opéré mardi une descente dans une maison de Weston, en Floride, reliée à

Un don de 251 millions de dollars à la République

Le gouvernement des États-Unis et de la République dominicaine ont signé ce mardi un accord bilatéral de 251 millions de

« Babekyou », en pleurs, offre un dernier hommage à

Ce lundi 26 juillet 2021, le regroupement de gangs « G9 an Fanmi ak Alye » –à sa tête Jimmy